homeDNAdirect.fr Blog

Blog sur les Preuves ADN et les Preuves de Paternité

Comment fonctionne l’identification médico-légale ?

Posted on | February 5, 2013 | Comments Off

Tout organisme peut être identifié grâce à l’examen des séquences d’ADN spécifiques à son espèce. L’identification d’un individu donné au sein d’une espèce est actuellement un peu moins facile. Néanmoins, les technologies qui permettent le séquençage de l’ADN progressent de jour en jour et il est de plus en plus facile de comparer directement des segments d’ADN de très grande taille. Un jour, le séquençage de génomes entiers deviendra réalisable et il sera alors possible d’identifier précisément chaque individu.

identification médico-légale

Pour identifier les individus, la police scientifique scanne l’ADN sur treize sites différents (également appelées loci). L’information contenue sur ces sites est variable d’une personne à l’autre et les données ainsi collectées sont utilisées pour créer un profil génétique de la personne (parfois appelé  empreinte génétique). Il existe un faible risque qu’une autre personne présente le même profil ADN pour l’ensemble particulier de ces treize régions.

Voici quelques exemples d’utilisation de l’ADN dans le cadre d’identifications scientifiques et médico-légales :

  • Identifier les suspects potentiels dont l’ADN peut correspondre aux preuves laissées sur une scène de crime
  • Disculper les personnes accusées à tort de crimes
  • Identifier les victimes d’actes criminels et de catastrophes
  • Établir la paternité et autres liens familiaux unissant deux individus
  • Identifier les espèces en voie de disparition afin d’aider les autorités à les protéger plus efficacement (cela pourrait être utilisé pour poursuivre les braconniers)
  • Détecter des bactéries ou d’autres organismes susceptibles de polluer l’air, l’eau, le sol et la nourriture
  • Identifier des donneurs d’organes compatibles avec les bénéficiaires dans le cadre des programmes de transplantation
  • Déterminer pedigree de semences ou d’animaux d’élevage
  • Authentifier les consommables tels que le caviar et le vin

Les stars de Hollywood font aussi des tests ADN de paternité

Posted on | November 1, 2012 | Comments Off

Hollywood célébrité tests ADN de paternité

Célébrités de Hollywood faire des tests ADN

Les tests ADN de paternité sont de nos jours très répandus, car c’est une méthode scientifique, solide et fiable pour confirmer une paternité. Une recherche sur internet permet de trouver rapidement un laboratoire sérieux qui propose réaliser des tests ADN. Il vous suffit de commander en ligne un kit et, quelques temps plus tard, vous saurez avec un très haut degré de fiabilité si vous êtes, oui ou non, le père biologique de votre enfant. Les stars de Hollywood ont également souvent recours à des tests ADN de paternité et la presse en rend régulièrement compte.

Keanu Reeves a fait un test de paternité

Même les célébrités comme Keanu Reeves font des tests ADN de paternité. En 2009, Karen Sala a affirmé que la vedette du film Matrix était le père d’au moins un, peut-être plus, de ses quatre enfants. Dans le passé, Keanu Reeves aurait été contraint à verser une pension pour participer à l’éducation de son enfant supposé. Aujourd’hui, un test ADN de paternité empêche, le cas échéant, que de telles choses se produisent.

Sala, alors âgée de 46 ans, réclamait la coquette somme de 150.000 dollars au titre d’une pension alimentaire rétroactive pour l’éducation de l’enfant. Elle affirmait être amie avec l’acteur canadien depuis leur enfance et qu’ils avaient entretenu une liaison ; Keanu Reeves, de son côté, déniait connaître Sala, même de loin.

Keanu Reeves a donc accepté de passer un test de paternité, sans même que des pressions juridiques ne soient nécessaires. Le test ADN de paternité passé par Keanu Reeves s’est avéré être négatif. Face aux protestations de Karen Sala, l’avocat de Keanu Reeves a déclaré avec emphase que le test avait été conduit conformément aux normes en vigueur.

Mel Gibson et de son test ADN de paternité

Toujours en 2009, les soupçons de Mel Gibson au sujet de la grossesse de sa petite amie, Oksana Grigorieva, l’ont amené à effectuer un test ADN de paternité. Toutefois, dans ce cas, l’acteur américano-australien a voulu faire un test immédiatement tout de suite après la naissance de l’enfant. Les soupçons lui sont venus lorsque des amis de Mel et ses enfants ont commencé remettre en question la fidélité de sa petite amie.

Ce sont les sept enfants de Mel Gibson qui l’ont encouragé à faire ce test de paternité, car ils craignaient qu’Oksana n’ait des arrière-pensées concernant sa relation avec Mel. Était-elle intéressée par l’argent ?  Le résultat du test n’a pas été rendu public.

Les tests ADN de paternité sont souvent utilisés pour mettre un terme à la démarche d’imposteurs cherchant à obtenir une pension alimentaire ou un héritage pour lesquels ils n’ont en réalité aucun droit légal. Dans certains cas, des tests de paternité ADN sont effectués post-mortem. Un test de paternité peut permettre à un enfant se voir reconnaitre ses droits, mais il peut également éviter à un père de devoir assumer des responsabilités indues.

Les tests ADN de paternité peuvent se faire de façon très simple, grâce à un prélèvement de salive et de cellules buccales. Les résultats prouvent que le père présumé est le père biologique avec une fiabilité de de 99,99 % ou plus. Si, comme dans le cas de Keanu Reeves, le père présumé n’est pas le père biologique de l’enfant, la fiabilité du test est alors de 100 %. La filiation est alors exclue avec certitude. Les gens qui passent un test de paternité font le bon choix, car ce test peut garantir les droits juridiques de l’enfant, comme le droit à un héritage, à une éducation et à la sécurité sociale.

Un test ADN de paternité pourrait déterminer qui est le père de l’enfant d’une ancienne ministre

Posted on | October 9, 2012 | Comments Off

Rachida Dati pourrait déterminer qui est le père de son enfant avec un test de paternité. Dati, qui s’est fait discrète ces derniers mois à la suite de la défaite de son parti aux élections nationales du printemps dernier, a fait à nouveau parler d’elle ces jours derniers.

Rachida Dati - Test de PaternitéPour rappel, Madame Dati, après avoir assumé le rôle de porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne pour l’élection présidentielle de 2007, a occupé la fonction de ministre de la Justice entre 2007 et 2009. Elle est maintenant maire du 7e arrondissement de Paris depuis 2008 et députée au Parlement européen depuis 2009.

En janvier 2009, alors qu’elle occupait la fonction de ministre de la Justice, elle a donné naissance à sa fille dans une clinique du 16e arrondissement de Paris. À cette époque, dans le souci de protéger son intimité, ainsi que la vie privé du père de l’enfant, elle a refusé de rendre public le nom de celui-ci et a repris ses fonctions de ministre quelques-jours après.

À l’époque, de nombreuses spéculations avaient circulé dans la presse au sujet de l’identité du père. Mais le secret est resté bien gardé jusqu’à il y a peu. C’est finalement une démarche judiciaire entamée par madame Dati elle-même il y a quelques jours qui va peut-être permettre de lever le suspens entourant toute cette histoire.

C’est le magazine hebdomadaire Le Point qui, le premier, a révélé l’affaire sur son site internet au début du mois d’octobre 2012 : Rachida Dati a assigné un patron français dans une procédure civile de reconnaissance en paternité. Il s’agit de Dominique Desseigne, dirigeant du groupe Barrière, qui possède plusieurs hôtels et grands casinos en France. Monsieur Desseigne a confirmé la réalité de cette assignation à la presse et, au moment où cet article est rédigé, les deux parties ont déjà eu l’occasion de s’exprimer une première fois devant le tribunal de grande instance de Versailles. Toutefois, pour le moment, Monsieur Desseigne semble nier être le père de l’enfant de madame Dati. Devant le tribunal, ses avocats auraient même divulgué une liste d’autres pères potentiels qui auraient fréquenté l’ancienne garde des Sceaux au moment où elle est tombée enceinte.

Dans cette affaire, un test de paternité sera probablement conduit afin de trancher la question de savoir si, oui ou non, Dominique Desseigne, assigné en justice par Rachida Dati, est bien le père biologique. Néanmoins, la loi française ne permet pas au tribunal de contraindre le père potentiel à se soumettre à un test de paternité dans une telle affaire. Mais Monsieur Desseigne pourrait accepter de s’y soumettre de son plein gré. Le fin mot de cette affaire ne sera pas connu avant plusieurs mois.

Quelques mythes à propos du test de paternité

Posted on | October 8, 2012 | Comments Off

Il existe plusieurs mythes autour de la question du test de paternité. La demande pour ce test croît rapidement et les gens sont de plus en plus au courant du fonctionnement de ce test.

La fiabilité du test de paternité

Vous pensez peut-être qu’un test de paternité n’est pas très précis, mais en réalité, compte tenu des progrès actuels dans le domaine des tests ADN, le résultat d’un test de paternité, ne laisse aucun doute sur le fait que le père présumé est le vrai père biologique de l’enfant ou non. Cette technique est très différente de celle par comparaison des groupes sanguins, qui est « archaïque », peu fiable et obsolète. Certaines des meilleures sociétés de tests de paternité peuvent garantir un taux de certitude à 99,99% voire même plus. Il est extrêmement simple de prélever des échantillons pour un test ADN de paternité en Belgique et cela se fait généralement en frottant un coton-tige à l’intérieur de la bouche pendant 10 secondes.

Le test de paternité ne  peut se faire qu’après la naissance

Il est plus simple et plus direct d’attendre la naissance du bébé avant d’effectuer un test de paternité ADN ; dès que le bébé est né, vous pouvez introduire un coton-tige dans sa bouche et l’envoyer au laboratoire pour analyse. Si vous ne pouvez vraiment pas attendre, vous pouvez effectuer un test de paternité prénatal, avant la naissance de l’enfant. Pour cela, la mère devra subir une anesthésie locale et des échantillons d’ADN fœtal seront prélevés par un professionnel ou des simples prises de sang si vous choisissez un test prénatal non invasif..

Le résultat du  test ADN de paternité prend beaucoup de temps

Si vous vous demandez combien de temps prend le laboratoire pour analyser les échantillons d’ADN du père présumé, de l’enfant et de la mère, les délais sont très courts, vous obtenez généralement les résultats au bout de 5 jours ouvrables. Vous pouvez même, dans de nombreux cas, demander à la société s’ils font des tests express, et le cas échéant, vous pouvez avoir vos résultats deux fois plus rapidement.

Rappelez-vous que quelque soit le délai que l’on vous donne pour obtenir les résultats, vous devez commencer à compter à partir du jour où vos échantillons arrivent au laboratoire. Obtenant en uniquement un maximum de 5 jours ouvrables, des résultats fiables qui vous permettrons de répondre à tout doute concernant la paternité d’un enfant.

If you require a paternity test in Belgium visit http://www.easy-dna.be/

Un cardinal va faire un test ADN de paternité

Posted on | September 17, 2012 | Comments Off

Le cardinal Franc Rodé, archevêque émérite de Ljubljana (Slovénie), a donné son accord pour effectuer un test ADN de paternité, après qu’un homme a prétendu être son fils. Ce dernier a déclaré fin août à la presse être le fruit d’une relation amoureuse entretenue par le cardinal dans les années 60.

Franc Rodé - Test de Paternité

Franc Rodé va faire un Test de Paternité

« Tout ceci est faux et me montre sous un jour mensonger. Il s’agit d’une simple amitié que j’ai eue avec une femme il y a cinquante ans de cela », affirme le cardinal Franc Rode, qui, jusqu’à l’année dernière, était préfet de la congrégation vaticane pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique. « J’ai demandé à ce que ces allégations soient rétractées et je défendrai mon nom et mon honneur par tous les moyens légaux ».

L’homme âgé de soixante-dix-sept ans a fait cette déclaration en réponse aux propos tenus par un homme de quarante-deux ans et reportés par le journal slovène Delo Daily.

Les deux parties ont convenu de confier ce test ADN à un laboratoire indépendant situé à l’étranger, loin du scandale suscité par cette affaire en Slovénie, où une affaire similaire a déjà contraint un ancien archevêque à quitter le pays fin juin.

Dans cette affaire, les résultats du test ADN de paternité n’ont pas encore été rendus publics.

Le Test du Chromosome X entre femmes

Posted on | August 28, 2012 | Comments Off

Le test du chromosome X est une bonne façon de savoir si des sœurs partagent le même père biologique. Le test X (comme il est parfois nommé) peut seulement être fait entre femmes. Le test peut être effectué comme substitut du test de paternité.

Les hommes, quant à eux ne peuvent pas faire de test X afin de déterminer s’ils partagent le même père. Cela s’explique par le fait, que les hommes ont 23 paires de chromosomes XY (ils héritent le chromosome X de leur mère et le chromosome Y de leur père.) Ainsi les hommes n’héritant pas le chromosome X paternel, ne peuvent se soumettre à ce test dans aucun des cas.

Lorsque des sœurs avec des mères différentes veulent savoir si elles partagent le même père, elles peuvent effectuer  le test du Chromosome X ; les échantillons des mères peuvent renforcer le résultat obtenu, mais ils ne sont pas nécessaires. Par contre, si les femmes en question partagent la même mère, elles devront obligatoirement fournir un échantillon de celle-ci, sinon le test ne sera pas concluant. Cela s’explique par le fait qu’ayant l’échantillon de la mère, les experts du laboratoire sont en mesure d’isoler le chromosome X maternel de chacune des femmes soumisses au test et déterminer par la suite si le chromosome X restant, celui hérité du père biologique est identique ou non.

Le test du chromosome X est un test très précis et vous donnera la réponse dont vous avez besoin pour répondre à la question « partageons-nous le même père ? ». Sont taux de mutation est très faible, rendant ce test très fiable.

keep looking »